David, Robert, le Moine et la Marmotte

Publié le par Hello Stéphanie

Meme a Vancouver, les francais peuvent pas s'en empecher. Ca parle politique, meme si pas correct. Surtout au boulot. Que des profs.

Entre conseils bio pour se purger au printemps et conseils de coiffeur, on s'echange des liens. Moi, je te file le lien vers le blog de Onfray, moi le Marianne sur Petit Nicolas, toi la carte de France des votes (beaucoup plus bleu que rose aussi dans les dom-tom), etc etc.

Qu'est-ce qu'on rigole, pouuet. Enfin, on rigolera moins le 7 mai.

Ce qui est interessant dans le fait de donner des cours de francais ici, a des adultes, c'est que vous rencontrez des gens de toutes les couleurs. Rose, jaune, vert.  Du membre de GreenPeace, a l'acteur de X-Files (nannnn, malheureusement, je n'ai pas rencontre David Duchovny, mais un "extra regulier"  plutot pas mal -oui madame- de la serie), de la chef d'orchestre et compositeur au sculpteur de pieces pour le cinema SF, en passant par la chinoise qui essaie a tout prix d'ACHETER mon amitie, et le super avocat.

Dis Rob... Des ptits cours de francais, ca te tente pas ? (ou on s'embrasse d'abord ?)

En parlant du super avocat, je lui donnais lundi un cours particulier dans ses bureaux. Une premiere (je reprends le cours d'une autre prof). Un peu flippee par la taille de building, je me pointe a la reception du bureau d'avocats. Genre Ally Mac Bealqqs kilos - la jupe le bout de tissu (aucune trace du psy, Robert Downey Junior). Immense plateau, immense vue, ultra classe, peintures geantes des associes (la grande classe. Non je n'ai pas dit kitch), on me guide a la salle de cours, soit 3 etages au-dessus... Leur cabinet occupe donc 3 ou 4 etages d'une tour...

Tu permets que je te donne la carte de mon coiffeur ?

15 mn de retard plus tard, monsieur l'avocat arrive. Moi, impressionnee et divertie par sa coupe de cheveux, enfin la frange, type "Chaussees aux moines" (ah, je me rappelle avec plaisir les remakes de la pub, avec ma frangine, dans l'eglise du micro-village des Pyreenes ou ma mere est nee... On s'occupait comme on peut, en plein ete), je zappe ses premiers mots.

"Pardon me ?" ... Silence, signifiant probablement de sa part " Mais qu'est-ce que c'est que cette cruche ??'... "James bidule. This is my name".

Et la marmotte...

Hehe, of course, j'avais compris, l'autre he. Inutile de preciser que j'etais plus rouge pivoine que mon tee-shirt, et que j'ai vite enchaine pour montrer le niveau ultra superieur de mon anglais (je ne parle bien sur meme pas de mon suuuuper accent qu'on reconnait meme pas que je suis francaise... ).

J'ai eu envie de lui dire "J'adooore vote coupe de cheveux", histoire de detendre l'atmosphere.. Mais il connait probablement pas le fromage en question.

 

Publié dans Lost In Vancouver

Commenter cet article

Caroline 26/04/2007 06:03

Etant moi aussi Lyonnaise installee a Vancouver (enfin Burnaby ) depuis 6 mois je comprends tout a fait et me marre toute seule devant mon ordi en lisant tes aventures toujours racontees avec beaucoup d\\\'humour......ca detend bien!!  Ma curiosite et la tres grande envie d\\\'elargir mes conaissances "canadiennes" me poussent a tenvoyer ce mot en esperant  partager les experiences de cette grande experience de vive voix....avec,pourkoi pas, un tchai latte a la main (maple macchiato pour moi!)!  mon autre mail : caroguela@aol.com   Fais- moi savoir! See ya!  Caroline