Le jour de la Creme Mont-Blanc

Publié le par Hello Stéphanie

Le jeudi apres-midi, c'est permis. De rester chez soi pour travailler sur tous les projets en cours.

Comme ma mere n'est plus la pour me dire "Range ton bureau !" (alors que le sien ressemble etrangement -genetiquement ?- a peu pres a la meme chose... enfin je dis ca... je dis rien !), comme Cheri est au travail, le jeudi apresm, je me lache. Ca donne ca, en PLEINE fin de redaction d'article pour le journal :

Fenetre non contractuelle : Aujourd'hui, il pleut du pipi de vache.

Autre message perso sans autre utilite de faire un coucou a mes parents, et de leur transmettre le message suivant : Vous me manquez beaucoup (l'avantage du blog, par rapport au telephone, c'est que je peux pleurer un coup, ca s'entend pas).

C'est surement en rapport avec la degustation de la creme Mont-Blanc Praline, recue de France.

La Creme Mont Blanc, c'est un peu le dessert des grands soirs du campeur. Et mes vacances a moi, ca a toujours ete la Boooheme, avec un peu de luxe sur la fin, mais quand meme. De la tente a la caravane, du ptit bateau au voilier, mes vacances furent toujours naviguantes.

Et le jour de la Creme Mont Blanc, ca a toujours ete jour de fete. "C'est quel parfum aujourd'hui ??", "Noisette" Youhoo, mon prefere, ca se fete (les petits grains de noisette... mmmiam). Papa etait toujours le prepose au secouage de canette de Mont-Blanc, et vas-y que je te la secoue a droite, a gauche, a l'envers. Et attention, le service se faisait au millimetre. Tout le monde a le meme pot, quelque soit la taille de son estomac. Et chacun, recoit, sous controle des 3 autres paires d'yeux, la meme dose de creme Mont-Blanc. Maman passait son deuxieme tour, et ma frangine n'avait pas encore fini le premier, que papa et moi on en etait deja au deuxieme. On se partageait ensuite le grattage du fond, et rassasies, on pouvait s'ecrouler pour la sieste.

Alors ces dernies jours, je me suis tapee le secouage de creme Mont-Blanc, moi-meme, a l'ancienne. Comme Cheri a deteste (tant mieux, ca en fera plus pour moi, j'ai pas insiste), inutile de changer de pot. A la cuillere a soupe directement. Ca m'a fait trois jours quand meme. Avant, je culpabilisais, me disant que c'etait bourre de calories. Depuis que j'ai decouvert sur l'etiquette que, bin non, c'est encore plus jour de fete. Vous imaginez, un truc que j'adore, sans 3456 calories a la cuillere !

Mais malgre tout, c'etait vachement moins drole. Et au lieu de m'endormir rassasiee, je me suis endormie nostalgique.

Publié dans Le Jour où...

Commenter cet article

steph 01/05/2007 23:51

J'avoue, je craque de temps en temps pour des ptits ecoliers noisette a presque 5$ la boite !
Et les tartelettes Bonne maman ???

Fab 30/04/2007 14:21

Mdr la boite de Doliprane qui pointe. Les colis désormais c'est plutot pour Molly: des paquets de Petit-Beurre, des Petits Ecoliers et une jolie découverte les Petits Fruits de LU. Des mini tartelettes délicieuses. J'avoue, j'en pique quelques unes, mais Molly ne le sait pas. Chut!

stephanie 29/04/2007 06:02

faut a tout prix que j'aille a Montreal !!!

Sév 29/04/2007 03:20

Rooohhh les crêmes Mont Blanc j'ai pas pensé à en rapporter!!! Tout d'accord avec toi... moi j'ai eu ma séquance nostalgie avec des "petits Princes" au chocolat...
 

Marie-Laure 27/04/2007 17:32

Hmmm... Moi aussi j'ai senti l'odeur du Mont Blanc me traverser les naseaux...Mon papa ne secouait pas mes boîtes de Mont Blanc, je suis donc plus affamée que nostalgique! Je bave en t'écrivant. Mais je comprends qu'il t'arrive d'être nostalgique. Je suis depuis quelques semaines ton blog, c'est passionnant.Bonne continuation gourmande.Marie-Laure