Le jour ou j'ai sauvé un chat (d'un très grand danger)

Publié le par Hello Stéphanie

Tous ceux qui ont des chats le savent, un chat, ça peut vraiment être (très) con des fois. C'est bien ça occupe, mais quand même... Mon Gribouille, lui, était très intelligent, sauf quand il trouvait une ficelle rouge de sac poubelle: ''Tu es sur que tu veux manger ça ? Pasque tu vas encore vomir... Enfin je dis ça...'' ''.... (bruit de vomi sur le tapis du salon)''.

Ou encore Priscilla, la belle chatte blanche de mon ancienne voisine, qui venait souvent dormir à la maison: Elle montait par les escaliers de secours, passait DEVANT la fenêtre de ma chambre ou elle savait que je dormais, sautait sur le toit, faisait TOUT le tour jusqu'au balcon du salon, miaulait comme une dératée, jusqu'à ce que je sorte de mon lit, traverse l'appart et aille lui ouvrir avant de regagner le lit accompagnée du dit chat.

2012-1398.JPG

Bref. Hier, je revenais de mes courses, passe devant une barraque et entends un pauv' miaulement Genre ''Au secouuuuurs je suis coincé''... en l'occurence, le miaulement semblait venir de l'arbre du jardin. Vite, je m'approche, appelle et essaie de voir le chat, déjà en train de m'imaginer entrain de grimper l'arbre et de me deboiter l'autre genou. En même temps, un monsieur qui passait s'arrête aussi et me dit ''I can hear him too but I can't see him !''. Alors on cherche, et le chat qui hurle encore. Et soudain je réalise que le chat, ce con, il était à 1m50 de moi, sur une petite table de l'autre côté des buissons (qui recouvraient la barrière).

Et là je réalise que le petit con (roux), qui, je le connais, habite dans la maison pourrite d'à côté, était vraiment bloqué car Môssieur ne voulait pas sauter par dessus le buisson semble-t-il, et ne retrouvait pas comment il était arrivé chez le voisin. J'ai donc appelé le chat et suis allée lui ouvrir la petite porte du jardin qui était coincée.

Je vous dis pas la fête. Le chat s'est roulé à mes pieds, genre je lui ai sauvé la vie, ronronnant comme une cafetière, Bref je me suis fait un ami pour la vie.

Mais pas un fut fut...

 

Commenter cet article

Nanou 24/05/2012 03:07


Haha! J'aime les chats mais c'est vrai qu'ils sont cons. Le nôtre se jette régulièrement contre des fenêtres fermées, en pensant aller prendre l'air sur le rebord (après avoir passé un bon 1/4
d'heure à réfléchir). Quel taré (:-)