Comment je me suis couchée 9h après avoir dit ''I won't last long tonight, I'm exhausted''

Publié le par Hello Stéphanie

J'ai beau être vieille, bin tiens, paie ta sortie.

2013-Part-1-7255.JPG

Ai Wei Wei, Walls of Bikes

Je sors rarement, mais quand je sors, DANG, couchée à 6h30 (du mat, je précise). Bon j'avais un peu la tête à l'envers en me levant à midi, genre fraiche comme la rosée du matin tout ça, Picassotée pendant la nuit, avec la voix rauque genre j'ai-fumé-un-paquet-de-gitanes, MAIS ça peut avoir son charme non? Non? Bon. Inutile de préciser que je vais mettre 12 jours à m'en remettre, mais Oh well, on n'a pas 20 ans toute la vie (hu hu).

Bon, j'ai aussi oublié de mentionner qqs détails ce matin au moment du brunch dominical (par détails, j'entends le nombre de verres) à mon ami Bill (nom de camouflage): ''Vous (aka, les 3 mecs avec qui je suis sortie), vous avez bu des shots, et tout, mais moi, j'ai rien bu ! Juste.... 3 bières. Et UN shot de vodka'' (les 2 verres de pinard bus à la maison avant étaient bizarrement passés à la trappe).

Mais à part tout ça, tout a fait Worth it. Nuit Blanche (nouite blanche, comme disent mes amis les Anglos), c'est une fois par an, et c'est des installations artistiques dans toute la ville, toute la nuit donc.

2013-Part-1-7254.JPG

Les mecs devant en plein discussion intello, moi derrière: ''Time for Pancaaaaaaakes'' 

J'y avais retrouvé une ancienne connaissance de Vancouver, une belle rencontre lors d'une soirée assez mémorable en 2009 (!!!!!), qui me contacte jeudi, genre Mais quoiiiiii t'es à Torontoooooo?, qui avait amené un ami acteur (fatigant) avant qu'on croise leur ami aussi filmmaker et d'autres trucs. On a commencé à 5, on a fini à 3 à 5h du mat, moi entre temps, je ne parlais plus que d'une chose, pancakes, ah et comment j'étais en train de perdre mes orteils (j'avais eu la grande idée de mettre mes talons Naturalizer, confortables soit, mais bon marcher -et danser dans la rue- pendant euh, 7 heures, bin non).

C'est ça Toronto. De l'art dans les rues, des milliers de gens en ville pour ça, des dance parties improvisées sur un trottoir, et nous, Une lyonnaise, un parisien, un canadien cinéaste, un acteur américain et un ''raconteur'' hongrois.

Sur ce, je retourne comater dans le canapé.

 

Commenter cet article

Nanou 07/10/2013 02:48


Mais c'est cool, Toronto, alors! Ca bouge, tu prends tes repères et tout et tout. Ca m'a l'air bien engagé, malgré le taff de ouf (oui, je suis jeune aussi). Bon courage!