Un été comme les autres (Tunisie 2010)

Publié le par Hello Stéphanie

J'ai réalisé hier soir, en parlant avec une fille de Radio Canada aussi lectrice de mon blog, que j'avais complètement oublié d'annoncer mon expo photo et surtout mon vernissage jeudi prochain, sur mon propre blog. Quelle courge. Fessebouc oui, ma page Photographie sur FB, oui, mais mon blog, keudalle.

I realized last night, while i was at a party talking to a girl from Radio Canada that i had completely forgotten about announcing my Photo Exhibit and the Opening next Thursday on my own blog. Thought about Facebouc, my Photography Page but my blog, nope.

So here it is !Exhibit Tunisie -copie-2

 

  Et puis j'aurai une petite pensée pour mon oncle, frère de ma grand-mère, qui aura vécu toute sa vie, jusqu'à hier, dans le MÊME village, la même maison, avec son frère. Je me rappelle les toilettes dans le jardin, les vaches et les clapiers auxquels on accédait par la cuisine, l'antre de la cheminée autour de laquelle on s'asseyait tous, le chien Pastouret, et leur accent des Pyrénées à couper au couteau.

Ils ne seront jamais sortis de leur village...

 

Juin 2010, Tunis.

Cette exposition, collection de moments de calme avant une tempête en 35 mm et numériques, est la poursuite d’un travail photographique débuté il y a trois ans.

 Stéphanie promène ainsi son regard sur la ville et sur ses habitants pour lesquels elle a une curiosité et un attachement tout particulier. « Regarder les gens évoluer ou se débattre dans la ville est aussi riche que d’aller au cinéma ou au musée. C’est en apprendre plus sur nous-mêmes et sur ce qui nous guide dans la vie. Observer les habitants dans les rues, c’est accepter d’en prendre « plein la vue », du poétique au dramatique ».

Ces femmes, hommes et enfants, vendeurs ambulants d’attrape-touristes, maraîchers, mères de familles, et ces lieux nous narrent, chacun à leur façon, une histoire de la vie quotidienne de la Tunisie, de leur vie. Avant la tempête.

 

Aujourd’hui, c’est une nouvelle histoire qui se dessine. Et pour eux?

 

 

‘’Before June 2010, I had never before stood upon African soil.

Although Africa is very close to my native country, the desire to go there was not strong enough… or perhaps it was simply trumped by my wish to visite places much farther away.

I had to leave to actually start missing it and to realize I was missing it.

But is it not always like that?’’

This exhibit, a collection of calm moments before a storm, in 35 mm and digital format, is the continuity of research begun 3 years ago.

Stéphanie  runs her eyes over the city and its inhabitants she has a curiosity and special attachment for.

“Watching people moving around or struggling in the city is as rich an experience as attending a movie or wandering through a museum. It’s about learning more about ourselves and about what drives us. And if we are prepared to look at people on the sidewalks, we will be amazed, in a poetic or dramatic way”.

These women, men and children, street vendors for tourists, green market vendors, mothers, but also places, tell us, each of them in their own way, a story about daily life in Tunisia, about their own lives. Before the storm.

 

Today, a new story has begun. And what about them?

Publié dans Photo

Commenter cet article