Recommencer, really?

Publié le par Hello Stéphanie

Bon alors à ma décharge, déjà en juin, avant de quitter Vancouver pour Chicago puis Québec, j'étais sur mon vélo en une belle journée ensoleillée, à parcourir la ville, les cheveux au vent, youpi.... quand j'ai réalisé que j'avais vraiment apprécié ma petite vie vancouveroise pépère depuis mon retour de Thaïlande. Mon ptit appart dans mon ptit quartier, mes cours, mon ptit vélo et mes amis. J'avais alors espéré que l'école contactée à Toronto m'oublierait.... Puis quand ils m'ont proposé un entretien Skype, j'ai failli dire non. Pi je me suis dit que c'était toujours mieux de dire Non en connaissance de cause.

Quand ils m'ont pris par surprise et offert un job à responsabilité, j'étais fière mais pas heureuse. Je suis arrivée à Québec sans quoi faire. Et puis j'ai dit oui.

Après j'ai commencé à penser au départ de Vancouver. Et ai eu envie de pleurer en pensant au moment ou il faudrait partir. Contre toute attente, je n'étais pas prête à partir... Mais bon, un tel job !

Les jours ont passé et j'ai commencé à re-regarder les postes sur Van. On sait jamais. À penser à des plans B, C, et Z.

Et puis samedi, je suis descendue de la Canada Line, en plein centre ville sous un beau soleil, en bonne compagnie. J'ai remonté Davie Street, j'étais enfin à la maison.

2013-Part-1-6685.JPG

Depuis, il y a eu la pisicine, les belles et drôles discussions avec les amies, les cocktails en terrasse, la ballade à 2 sur le sea wall, les ballades en vélo, la boxe, la gym, le café avec l'ordi, mon quartier et ses gays, trans, torses-nus et over bodybuildés... 

Et puis, j'ai réalisé que partir de l'autre côté d'un si grand pays, c'est comme partir à l'étranger. Tout vendre, donner, tout quitter, recommencer à zéro, avec un coloc, pas d'affaires à moi, 2-3 connections... Vraiment, à 38 ans (ouiiiiiii j'avouuuuuuuue), c'est vraiment ça que je veux et PEUX faire?

Le plan B que deux de mes amies les plus proches ne cessent de me vanter depuis des mois n'est pas si pire: Retourner à l'école 1 an (bon, prende un crédit aussi), et devenir prof certifiée. En gros, faire un truc que j'aime aussi (avec TOUT plein de vacances !!).

 

Bon ALORS, on fait quoi?

 

Commenter cet article

steph 09/08/2013 19:45


wow marie tu as pas mal vradrouillé !! 


Et oui je devrais attaquer à TO dans 2 semaines (J'attends le contrat pour être sure à 100%..), fais moi signe si tu y vas !

Marie - Lectrice anonyme 09/08/2013 13:14


Bonjour Stéphanie... Lectrice anonyme j'avais commencé à lire ton blog alors que j'étais en partance pour Ottawa et je t'ai suivie une bonne année. Ont suivi ensuite un retour en France, une
année à Sydney, 6 mois en Asie du sud est et j'avais délaissé ton blog...  Quelques années plus tard, en projet de départ à Toronto, je repense à toi et reviens faire un tour. Qu'elle ne fut
pas ma surprise en lisant tes projets.  Le hasard?? en tout cas tu nous laisses en plein suspens!!! Tiens nous au courant et puis quelle que soit ta décision, l'essentiel est de ne pas avoir
de remords. Bon courage!!

T. 01/08/2013 10:19


Une petite chose simple à faire, tirer à pile ou face la décision. Avant que la pièce ne retouche terre, une petite envie du côté de la pièce sur lequel on veut qu'elle retombe se fait pressentir
et voilà, le choix est fait. A essayer ! :-)

Bon courage pour la décision, ce n'est pas facile de tout recommencer mais la vie ne doit pas être faite de regrets.

steph 30/07/2013 18:12


En fait ça n'a rien avoir avec la peur, ce serait une belle experience. C,est simplement l'idée de passer de la montagne au bitume, et laisser dernière moi les amitiés qu'il m'a fallu des années
à construire. 


Ça ne change pas grand chose au rapprochement famlial pour moi. En fait, j'ai décidé de postuler à TO plus genre ''Putain les vancouverois me soulent''... et en parlant avec des gens de TO
notamment le mois dernier, je me rends compte que c'est la même chose... 

lazette 30/07/2013 12:30


Peut-etre il fauit te rappeler pourquoi tu as envisagé un job à Toronto au départ? Te rapprocher de l'Europe et donc de la famille, sortir de ta routine, rencontrer de nouvelles personnes?


ça fait toujours peur les changements mais je ne les ai jamais regretté, et toi?