R.I.P Bungee

Publié le par Hello Stéphanie

bungee

Hey What's up?

Ma petite Bungee n'aura pas attendu mon retour... Son état s'était empirée soudainement à mon retour de Vegas, je pensais qu'elle tiendrait la semaine.. mais savais déjà que la fin était proche... 

Bungee et moi, on a commencé à cohabiter quand j'ai emménagé avec Davy Crockett, en Aout 2006. À l'époque, personne ne pouvait vraiment l'approcher. Elle volait rarement, mais chantait beaucoup. Les quelques fois ou j'essayais de l'approcher, elle essayait de me pincer le nez. Davy Crockett n'avait pas vraiment plus de chance... On est pas restés longtemps dans cet appart. Après un mois et demi, une voisine de l'immeube d'à cÔTÉ s'est plainte auprès de notre proprio parce que notre oiseau faisait trop de bruit. How come can you live in a city and not stand a bird singing? C'ets comme ça qu'on a déménagé dans le chouette appart dans lequel je suis toujours... En quelque sorte, c'est grâce à elle.

Quand DC est parti au Yukon en Avril 2008, Bungee est restée avec moi. Bungee s'est mise à voler de plus en plus, à reconnaitre ma voix, essayer d'attérir sur ma tête, s'aggriper aux stores et aux lampes, sortir de sa cage dès que je passais devant. Pi elle s'est mise à me traiter comme un oiseau, à me mordiller le nez ou la bouche, comme les perruches le font entre elles (pour se nourrir ou autre). Elle se laissait carresser comme un chat, se laisser bisouiller, et me répondait...

Bref, le grand amour.

Pi en Octobre 2010, une tumeur a commencé à pousser. Pour $300 le vet m'a annoncé qu'elle avait probablement un cancer et une hernie (ça ressemblait à une tumeur), qui pousse en quelques sortes ses organes vers l'extérieur (Les humains peuvent avoir la même chose). La vet ne lui donnait pas plus de 3 mois. 15 mois plus tard, Bungee continuait à voler dans l'appart, moins qu'avant mais quand même, à réclamer des bisous...

En rentrant de Vegas, sa tumeur a soudain triplé de volume, et Bungee souffrait... J'ai hésité à l'amener chez le vet et me suis dit qu'avec un peu de chance, cela s'arrangerait en mon absence.  Pi ce matin, je me préparais pour un pré-entretien pour un job à Chicago (!!!!), ma voisine a appelé.. En voyant le nom sur mon écran, je savais... La pitchoune n'avait pas tenu une 2eme nuit... Et bien sûr, je ne suis pas là...

Quel grand vide ça va faire dans l'appart putain. J'ai qu'une envie c'est rentrer chez moi pour m'occuper de cela, mais suis encore à Montréal jusqu'à lundi.

Rien de pire de pas pouvoir être chez soi quand on n'en a le plus besoin, avec des gens qu'on connait, des lieux qu'on aime...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

juliette 21/01/2012 18:10


oui douloureux de perdre un animal de compagnie...je comprends ton chagrin de ne pas avoir été là lorsqu'elle est partie mais elle sait combien ton amitié a été précieuse pour elle...


et malheureusement le vide est immense malgré sa petite taille..

Nanou 21/01/2012 01:36


Trop mignon ce que tu dis d'elle! Mes parents ont une perruche mais elle reste dans sa cage et chante. Je vais leur suggérer de la laisser un peu en liberté dans la maison du coup. Mais bon, y a
aussi un matou (:-) En tous cas, qu'elle soit bien où qu'elle soit. Bises à toi XXX

steph 20/01/2012 14:02


merci tout le monde...


Wendy je note les adresses (non je ne commence pas par la bouffe en général) mais sounds good... Je vais voir cela c week-end !


 

Insane 20/01/2012 10:44


Kitof 19/01/2012 13:58


Des bisous ... (et un gratte gratte sur la tête aussi si ça peut te soulager ;) )