La reine du vélo je vous dis (ou bien)

Publié le par Hello Stéphanie

Punaise j'ai jamais fait autant de vélo que cet été, et je ne suis MÊME pas tombée, hé hé (bon l'été n'est pas fini...).

 P8020141.JPG

C'est à moi que tu parles?

 

Le vélo à Vancouver, pendant la visite de la Frangine, fut sans frein, oui, mais parfois avec alcool, pasque la fête est plus folle. Allez youhoo sans les mains ! Oué enfin sans UNE main en fait.

amour.jpg

La bouse

Arrivée à Lyon, les sorties Vélo (V') s'alourdissèrent sérieusement, une vraie partie de plaisir par temps de canicule, 40 degrés à l'ombre. Il a donc fallu se désaltérer tout en célébrant les retrouvailles avec des ami.e.s perdu.e.s de vue. C'est comme cela que j'ai presque réalisé que j'avais presque râté ma presque carrière de presque championne de vélo-tout-terrain-en-robe-et-en-talons.

En toute objectivité bien sûr. Ah, pi j'ai aussi circulé em tandem, quand même, depuis le temps. Je rappelle quand même que l'an dernier, on avait essayé de faire du vélo à 3 (tout ça parce qu'on avait râté le dernier bus) avec le même cycliste.

 

À Aix-Les-Bains, dans une grand moment d'euphorie (probablement après un verre de Bordeaux et un gratin de ravioles), j'avais mentionné à mon père mon souhait de faire la montée aux granges en vélo (je la fais d'habitude en courant. 30mn de montée à un bon 15% à beaucoup d'endroits, tout dans les caillasses et les vignes). Tout ça parce qu'il parait que la descente sur le lac du Bourget est belle.

Mon cul ouais.

 

Mais je m'égare, Ce n'était donc pas tomber dans l'oreille d'un sourd, et ce matin, bing, 9h pétantes, on était sur les vélos. 9:03, montée, à froid donc. Heureusement, les entrainements intensifs de boxe m'ont servi à quelque chose: Réguler mes pulsations cardiaques une fois à 180, et donc à éviter le malaise cardiaque.

Bien évidemment, il a fallu pousser le vélo dans les caillasses, c'était juste pas possible. Et puis la descente avec à droite: les roches, à gauche, le vide. Autant dire que, quand j'ai réalisé qu'en fait, on était vachement haut, j'avais les 2 mains écrabouillés sur les freins. Des freins qui marchaient, comme mon père n'oublia pas de me le faire remarquer une fois DANS la descente: ''Je crois que j'avais vérifié les freins sur ton vélo... ça va, ils marchent??''. ''Aaaaahhhhhhhh''.

 

Une fois en bas, j'avais deux morceaux de bois à la place des avant-bras, mais heureusement, il ne nous restait que 3km de ligne droite et j'ai pu me venger un peu en me collant dans la roue du paternel:

''- Papa, t'es pas à fond là ?!!

- Non.

- Bon bin allez, on y va !''.Non mais oh.

 

J'ai un peu mal aux fesses là, quand même.

Publié dans Stéph au Sport

Commenter cet article

steph 28/08/2011 23:05



Dams, j'en ramène, des ravioles :)


Nanou, et bin en fait, aucunes séquelles !!!



Nanou 27/08/2011 01:22



Bon, et tes fesses avec tout ça, elles sont dans quel état?



Dams 26/08/2011 17:28



VIVE TORNADO !!!! C'est le plus fort de tout les vélos, même s'il a pas trop de freins en ce moment ...


Et tu me fais trop envie avec ton gratin de ravioles là !!!! Sympa ce post !!! Merci !!!