Kevin, il faut qu'on parle

Publié le par Hello Stéphanie

A la demande générale (hum), des news de Kevin.

Apparté

Précisons que contrairement au Kevin-grande gueule rencontré dans mon club en France, le Kevin d'aujourd'hui est un jeune Chinois très discret (bon en même temps il ne parle PAS anglais), tout mignon et qui a l'air tout gentil. Notre Kevin doit avoir 26 ans, et il est marié à une femme assez riche, d'une quarantaine d'années. Yep. Ils ont débarqué ensemble de Chine. Elle a ouvert son business et lui avait son propre club de boxe là-bas. $$$.

 

Semaine 1 du camp.

Lundi: J'ai cru que j'allais creuver. A mi-chemin, on prépare notre corps à recevoir des coups en se frappant mutuellement (yeah je t'aime copine). Ma coéquipière se lâche. Coups de poings dans le bide, coups de pied dans les cuisse. Et là, j'entends une voix qui hurle: SI tu tapes pas plus fort, c'est moi qui y vais (Moi: Nannnnnnnnnn). Et si. Aussitôt dit, aussitôt fait tapé. Je vois le prof arriver comme une tornade en mettant ses gants et taper comme un fou. J'ai eu suuuuuuper mal au point ou j'ai VRAIMENT failli pleurer. Et puis j'ai survécu (comme quoi).

Mardi: Ça va être dur. J'ai l'impression d'être passée dans une machine à laver pendant la nuit. 17h59 le cours commence, 18h03 Kevin entre dans le club.

Ah nan ! Cette fois, je secoue la tête en me disant qu'il y a VRAIMENT du foutage de gueule. Le prof secoue la tête en nous demandant ''I need a translator. How do you say: STOP doing that! ?''. Je sais pas mais Kevin il commence à me tendre sérieusement.

18h37: Sparring time. J'ai l'impression qu'enfin les choses prennent forme. 

18h38: Le géant avec qui je sparre m'envoie un énorme genou dans la cuisse. Done. Fini. On bosse là-dessus depuis des semaines, et je comprends pourquoi. Je finis le round avec une douleur sans nom dans la cuisse. Saleté va.

18h42: Je sparre avec une autre brute qui a fait de nombreux stages de boxe en Thailande. Je sais pas comment mais je réussis à me tordre la cheville de la jambe ''faible'' (celle qui ne se remet toujours pas du coup de genou bordel). A la fin du round, je réalise que je ne peux plus poser le pied par terre.

stock-photo-boxer-dog-posing-with-boxing-gloves-48381409.jpg

''Boxer posing''

Fini pour moi mardi. J'en pleure de frustration (et la douleur se fait de plus en plus forte dans tout le tibia) pendant que je regarde notre Kevin s'entrainer avec un autre gars. Et le coach se met à hurler (moi, jubilant à l'intérieur. Enfin autant que je peux avec mon pied qui gonfle un peu): ''Il pose !!!! Mais qu'est-ce qu'il fait ? Il ne boxe pas il pose !! Il attend les photographes ?!'' (trop la honte quand même. He he). Et demande à un gars de traduire. Je regarde et je vois qu'effectivement, les mecs se tournent autour, faintent, se retournent autour, mais RIEN. 

Epilogue:

Je pense que la semaine 1 est déjà finie pour moi. On a du me ramener en voiture, je pouvais plus marcher. Aujourd'hui ça va mieux, mais repos, glace, repos, glace.... Et patience (donc frustration).

GRRRRRRRRRRR

 

Publié dans Stéph au Sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

steph 05/04/2012 19:39


lol


Chinois :)

steph 05/04/2012 19:39


lol


Chinois :)

Dellie 05/04/2012 13:14


Bon, il est Japonais ou Chinois, Kevin? Il faudrait savoir!!!


Remets-toi vite!

Vespcondove 05/04/2012 02:51

Je decouvre ton blog via terminal a qui est une de tes lectrice reguliere. J habite en chine et je crois que lorsque tu me liras ou bien que je serais sur ton blog, l un dormira etvl autre
travaillera. Bonne journee.

Nanou 05/04/2012 02:01


T'es FOLLE!!! Et ce Kevin m'a tout l'air d'être plus malin qu'il n'y paraît.Si ça se trouve, il boxe hyper-bien et comprend tout mais il ruse,le traître...Comme dirait la mère de Bridget Jones
"quelle race cruelle" (:-)