J'étais petite et nous étions marins.

Publié le par Hello Stéphanie

Quand j'étais gamine, mes parents, ma frangine encore très jeune et moi campions au lac de Paladru. A Charavines.

On y a passé un certain nombre d'étés, au lac de Paladru. Mon père faisait de la planche à voile (à l'ancienne, celle ou on pouvait y assoir notre énorme chien Boxer - Bien des années plus tard, quand je m'y mis moi-même, on opta pour la petite planche de funboard... et la Méditérranée). Ma mère s'occupait de ma petite soeur, et  je trainais dans l'eau (et la vase) ou avec tous mes petits copains et copines du camping.

 

Au camping, je connaissais tout le monde. Mon meilleur souvenir de là restera mes après-midis avec mes copains hollandais. Le camping était rempli de Hollandais, et chaque année, les mêmes revenaient. Tous blonds comme les blés.

Je me rappelle de ces 2 copains que j'avais. Des grands. Super grands pour moi, mais quoi, ils avaient peut-être 17-18 ans ? Faudrait que je demande à ma mère, elle saurait. Moi j'avais peut-être 8-10 ans, et je trainais avec deux grands blonds, adorables, qui parlaient une autre langue. Je n'ai aucun souvenir de comment on communiquait, mais j'imagine le Francais. Je ne parlais déjà pas Néerlandais à l'époque, et je n'apprenais pas encore l'allemand. Quant à mon anglais, il devait se limiter au vocabulaire appris à l'école primaire. Yellow, chair, car. Je ne serais pas aller bien loin avec ça. Non on devait forcément parler Français.

Mais qu'est-ce que j'étais fière.

Je me rappelle de ce jour ou j'avais dit à mes cousines que je parlais néerlandais. La supercherie avait dû tenir environ 5 secondes et demi, avant qu'elles ne serendent compte que je parlais en yaourt et non en hollandais.

 

À la même époque je voulais porter des lunettes. J'avais des lunettes jaunes en plastique (sans verres donc) que je portais parfois. Manque de bol, je n'ai jamais eu besoin de lunettes, et j'ai en fait (ironie) une vue assez exceptionnelle qui surprend souvent pas mal de monde (genre je peux voir le numero du bus super loin et personne ne me croit. Ou le chat beige au milieu du champ de blé en passant en voiture).

 

Mais revenons à Charavignes.

Je crois que c'est là que mon père a vraiment commencé à faire de la voile. Avec le père de mes 3 cousines, ils ont acquis La Sardine. Un micro-voilier rouge. C'est là que nous avons toutes fait nos armes de Marin. J'ai des tonnes de photos Noir et blanc, prises et développées par mon père de mes cousines et moi dans le bâteau, le pilotant super concentrées .

La sardine.

DSCN1350.JPGPlus tard, mon père a commencé à penser plus grand. On a alors passé plusieurs étés à traverser la France, avec bâteau et caravane,  pour passer nos vacances en Bretagne. Que de belles années vers Quiberon... Les papas plongeaient le matin et ramenaient des crabes. Je me rappelle du hurlement de ma mère le jour ou il a lâché un crabe dans la baraque louée un été.

Quelques années plus tard, nous étions de nouveau sur la Méditerranée, en vacances, quand mon père a craqué pour un Trident (Neptune). Rouge encore. C'était le début des étés bohémiens sur l'eau. 3 semaines en famille. A surveiller la consommation d'eau et d'électricité. A fêter le pain frais.

 

lligat-cote-catalane.jpg

L'Espagne avec les escales  à Port Lligat, à côté de la maison de Salvador Dali. Cadre idyllique pouvant devenir un vrai piège une fois le vent engouffré. Combien de bâteaux en détresse, échoués, de nuits blanches à surveiller la direction du vent et les fonds marins. Pour aller faire les courses, il fallait passer devant chez Dali, monter en haut de la colline qui surplombait son immense jardin. Parfois, nous faisions la marche jusqu'a Cadaquès.

clligat.jpg

Après des années sur la Côte Espagnole (des heures en mer, parfois avec les dauphins, quel souvenir...), nous sommes partis de l'autre côtè. Les Iles d'or (Port Cros, petit paradis aux premières heures du matin et en soirée), les Iles de Lerins en face de Cannes, les calanques de Cassis... Marseille, Bandol (notre pied-à-terre), Cannes, Porquerolles, La Madrague, les criques paumées autour de Porquerolles, Port Cros et le Levant...

port-cros.jpg

Quand mes parents m'ont annoncé qu'ils vendaient le voilier quelques mois après mon arrivée à Vancouver en 2006, j'ai pleuré.

La fin d'une ère. Nous avions grandi, ils avaient vieilli...

Je n'ai peut-être jamais eu de colos de vacances, de vacs délire avec mes copains, d'amours de vacances, mais à la place, on a dormi à la belle étoile pour les Nuits des Etoiles filantes, couru des dizaines de kms sur les Iles tôt le matin, croisé Daniel Auteuil à Porquerolles, bu des apéros interminables, joué au scrable en famille, à la lumière d'une petite torche, lu des dizaines et dizaines de romans, nagé dans des eaux turquoise à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, pendant des heures et des heures.

Il y a aussi les tempêtes, les doigts écrasés dans la chaine de l'ancre, l'ancre coincée dans un rocher, les dérapages en pleine nuit, la pétole, les chutes dans l'eau dégueu du port lors de manoeuvres, les bleus, les coups de baume sur la tête, les passages de cap avec la houle, les autres malades...

Mais quand même...

porquerolles-notredame.jpg

Publié dans hellostephanie

Commenter cet article

Lisou 24/02/2011 22:19



C'est marrant :


Toi Lyon, moi Annecy


Toi snow, moi ski


Toi Vancouver RP, moi Vancouver PVT


Et j'ai aussi eu mon lot de vacances croisières mais nous juste en méditerranée !


Bonne continuation :D


 



steph 21/02/2011 17:36



Seb, oui mais les photos sont toutes en france :( Et personne n.aurait l'énergie de scanner des centaines de photos.. tout est sous album, nous sommes très photos papier et albums à la maison (Du
moins avant l'arrivée massive du digital). Y a plus que moi qui imprime mes photos !.


Nouche, merci pour l'invit ! Ma soeur et mes cousines n'habitent pa très loin non plus et on n'y est jamais retournées ! Dingue !



Nouche 21/02/2011 14:04



J'habite à 6km de Charavines : si la nostalgie est trop forte, tu es la bienvenue lors de ton prochain voyage au Pays ;-)



sebseb 21/02/2011 06:50



Beb, ca se scanne les photos papiers (en plus ca permet de les dedoubler ;) plus de les preserver parce q les fonds de tiroir des parentsn hein ;))))))))



S. 21/02/2011 00:33



héhé presque corrigé "Mais revenons à Charavines" A part cela, c'est un très joli post!