J'ai presque aimé tout le monde cette semaine (Presque)

Publié le par Hello Stéphanie

Oh mon dieu, une semaine sans blogger. Je m'y suis pourtant connectée, hein, à OverBlog, mais  à chaque fois, autre chose m'appelait... Qu'est-ce que c'était déjà...?!


Probablement le boulot. Oui ça devait être ça. Rentrée oblig, j'ai repris mon sac et mon pass de bus, et me suis tapée 2h de transports en commun tous les jours. La fac m'a proposé plein de cours cette année, ce qui est super cool, par contre, je dois m'y rendre tous les jours... Et 4 classes à 25 étudiants, bin je vous laisse faire le compte, ça fait beaucoup d'étudiants. Et de copies en tout genre à corriger...

*Moment de solitude dominicale à venir lors des prochaines corrections*.

Après avoir fait l'appel dans mes 4 classes, j'ai donc précisé à mes étudiants que j'avais instantanément oublié leur prénom. Et comme conseil à un garçon en classe intermédiaire sur ''How can i improve my French?'', je lui dis de se trouver une petite copine française, on en parle plus.

 

Ça devait aussi être pasque jai repris l'entrainement. Mercredi dernier, j'angoissais comme une folle en me disant que j'allais en chier un truc de malade. Bin en fait... Nan !! J'en ai un peu chié, mais en fait, presque comme si j'avais seulement pris 2 semaines de pause. Par contre, faudra bosser la technique. Bien évidemment, après le premier cours, j'avais l'adrénaline tellement haute que j'aimais tout le monde, et que j'avais envie de danser nue dans la rue. De retour à la maison, j'ai bu une bière avec mon ami Dams que j'héberge, j'étais complètement cuite 30min plus tard.

  DSCN2457.JPG

Ça devait aussi être pasque c'est l'été à Vancouver ! Bing, toute la semaine à 30 degrés. Diners et ptits dèj du week-end sur le balcon, plage, terrasse, bref, la classe.

 

Ça devait aussi être pasque je vois qqn (un garçon) donc, depuis que je suis rentrée, une vieille connaissance dirons-nous, mais bon... J'aurais quelques anecdoctes complètement irréelles à raconter un peu plus tard... Tout ce que je dirais c'est que je peux, suite aux derniers mois, dessiner mon ''pattern'': Des mecs avec une énorme connaissance sur plein de trucs, mais avec un ego plutôt important. Sur le coup, ça m'attire. Après, ça me fatigue et je cherche 1. le silence, et le calme, 2. Un peu d'humilité ou ou juste apprendre à ne pas avoir l'air de (me) faire la leçon sur tout et écouter. Un équilibre quoi.

Enfin je dis ça !!!

Autruche_politique1.jpg

Tout ça pour dire que j'en suis donc arriver à la conclusion complétement folle que la Politique de l'autruche, bin... ça marche pas bordel et qu'en fait, tout te revient comme un boomerang, même 6, 9, 10 mois plus tard. Top la classe.

La politique de l'Autruche ou comment ne jamais réussir à avancer-dans-sa-vie(-sentimentale).

Publié dans Lost In Vancouver

Commenter cet article

S. 16/09/2011 09:01



Ok, no soocy, on attendra le retour de l'été indien



steph 16/09/2011 01:49



on va voir.. on va attendre que l'orage passe !



S. 14/09/2011 13:19



On veut les anecdoctes ! On veut les anecdoctes !
On veut les anecdoctes ! On veut les anecdoctes !
On veut les anecdoctes ! On veut les anecdoctes !
On veut les anecdoctes !



stephanie 13/09/2011 18:07



mdr ! C"est ça :D On se comprend !



Sandrine 13/09/2011 11:13



Bin d'ailleurs, on voit bien, avec la photo, que c'est pô possible de faire un pas et d'avancer, qd on est une autruche ! mais sinon, je plussoie: les mecs omniscients qui se la jouent maître de
conf', c'est vite gonflant. On a fini nos études, quoi, merde !