Et puis, Bon Iver (Part 3 et fin)

Publié le par Hello Stéphanie

Bon qu'on en finisse avec cette histoire et qu'on passe à autre chose: la vraie et cruelle vie?

Quand j'ai réalisé que que mon chauffeur comptait VRAIMENT monter chez moi, en 5 secondes, j'ai fait le tour virtuel de mon appart, histoire d'être sure de ne pas avoir laissé des trucs partout. Et heureusement: NON.

Le mexicain est allé consulter en détails ma mini bibliothèque, on a parlé littérature, il a poussé la chansonette, j'ai enlevé sa cravate, il m'a embrassée.

Et puis mon AiePhone a joué une chanson de Bon Iver. 

 

Celle-ci, que je vous conseille de jouer en même temps pour comprendre. Sinon vous allez rien comprendre. Non mais c'est vrai.

 

En général, si je suis avec des amis, ou dernièrement Brian, je me lève et je zappe. Le mexicain était tellement content de découvrir que j'aimais Bon Iver, je me suis dit, allez cette fois, je vais être forte et laisser la musique.

Bon Iver, c'est un gars de Milwaukee, qui s'est enfermé dans un cabin pour écrire son magnifique premier album après une séparation. Un coeur en douleur. L'Histoire, je la connais parce que l'Américain me l'a racontée il y a deux mois et demi. Quand j'écoute Bon Iver, je me revois dans une jolie chambre d'hôtel de Coal Harbour début décembre.

Prête à m'endormir. Face à moi, très près, l'Américain, ses deux mains sur les miennes, ou l'inverse, je ne sais plus. Il est peut-être 4h du matin, et Bon Iver chante. Extrême sentiment de zen et de paix, on s'endort comme ça, nos fronts se touchant presque et la musique qui joue.

C'est ce moment-là, Bon Iver, pour moi. Alors forcément...

Quand j'ai entendu Bon Iver, j'ai tout de suite dit au Mexicain, Argh cette musique si triste, ça me déprime... Do you want to change? Et je me suis dit, quand même Stèph, va falloir avancer un peu. Alors on a laissé. Le Mexicain s'est mis à (très bien) chanter le chanson au creux de mon oreille, c'était mignon.

Mais dèjà, je sentais tout qui rétrécissait à l'intérieur. C'était pas pareil. Bien, mais pas pareil.

 

Fucked up.

Publié dans Trucs de Filles

Commenter cet article

steph 19/02/2012 19:18


nan pasque je suis faible dès que je vois une cravate. lol

erathrya 19/02/2012 12:24


mais du coup, tu l'as mis dehors le mexicain? je ocmprends rien!

steph 18/02/2012 03:26


Bin merde je comptais sur avoir une TRIPLE vie ! Arf Bon Iver. Dèjà, l,autre jour, pour la chandeleur, je me suis jetée sur mon Iphone pour zapper la chanson, et tout le monde m'a regardée, genre
euuuuuuuh...

Nanou 18/02/2012 03:20


Bon c'est vrai que c'est le genre de chanson qui crée une atmosphère. Tu vois, tu pourrais pas avoir une vraie double vie (genre 2 maris, des enfants de chaque côté) tu te ferais griller bêtement
par une chanson (:-)