C'était Janvier, la Thaïlande, le zen.

Publié le par Hello Stéphanie

Par ou commencer...

Quand je suis rentrée dimanche dernier, me prenant une bonne trentaine de degrés dans la courge, arriver dans un appart froid et vide (et confortable, ce que j'avais déjà oublié ayant passé 10 jours dans une simple chambre avec mini frigo et bieux miroir pourri), le seul truc qui m'est venu à l'esprit et au coeur, c'était de jeter mon sac et pleurer dans mon canap.

Depuis, c'est de la survie. Et de la force mentale pour ne pas reprendre un billet d'avion direct.

La 1ère fois q'on m'a demandé ''When do you come back?'', j'avais pas su quoi dire. La 2eme fois, j'ai dit Septembre. La 11ème fois, j'ai dit Avril.

Des voyages comme ça sont évidemment fait de rencontres. 

2012-part-2 0550

C'est ma 1ère rencontre avec un voyageur au long cours, un Brit avec un accent super fort, ancien chef Pour Jamie Oliver, avec qui j'ai sympathisé autour de qqs bières et mon premier vrai match de Muay Thai. Soirée mémorable. J'y étais enfin.

2012-part-2-0688.jpg

Ce sont ces fabuleux 2 jours de trek dans la jungle quelque part au nord de Chiang Mai. D'abord le trek en soi était fantastique, et sérieusement corsé niveau grimpette. La nuit au sommet de la montagne avec les chats et chiens me collant aux basques pour des calins: Que du bonheur. Ensuite le guide local était excellent. Enfin le groupe, quelle chance, était en parfaite harmonie. Suédois, chiiien, Norvégiens, Espagnols, Australien, Colombienne... Les 2 jours de trek se sont fétés copieusement en rentrant en ''ville''. Enorme.

Ce sont ces guides et chauffeurs de tuk tuk et mototaxi que j'ai croisés au fil du voyage, qui reconnaissaient mon tattoo (ecriture Thai) et venaient me parler, ou repéraient mes gants de boxe. Comme ce mototaxi un soir: ''Muay Thai?! You?'', et moi ''Yeah ! Look at my arms!!''. 

Ce sont tous ces fighters rencontrés au camp de boxe (mes meilleures vacances, ever), italiens, australiens, danois, norvégiens, français, belges, avec tous, leur histoire, leur trajet, leurs projets. 

2012-part-2-4259.JPG

Ce sont enfin les entraineurs Thai qui vivent pour, de, avec la Muay Thai. Là tous les jours à raconter des conneries en Thai entre les rounds, raconter tous les ragots possibles, faire les larves au bord du ring, sparrer avec nous, nous foutre par terre avec le sourire...Et te faire bosser un max.

2012-part-2-4609.JPG

Notre vie au camp fut un retour aux simples plaisirs d'une vie quotidienne, ou chaque chose prend une autre dimension, juste parce qu'on prend le temps de l'apprécier. Réveil 7:30, Entrainement de 8 à 10h. Trainais ensuite dans le coin avec les gamins du coin, ou juste à papoter et s'étirer. Piscine, lecture au soleil. Scooter jusqu'au resto ou j'apprécie chaque bouchée d'un Green curry, Pad Thai, fried rice, ou un truc plus Western, un banana shake pour les protéines, des fruits, et retour à ma chambre m'écrouler devant BBC, sieste oligatoire. 16h, 2ème entrainement de la journée, il fait CHAUD (35-38 degrés). 5:30-45, il est l'heure d'un plouf dans la piscine avec les gamins du coin, les chiens du camp viennent se faire caliner. 8h, on reprend le scooter et affamés, c'est burger, steak, pâtes... Grandes discussions sur nos différences culturelles, sur nos petits bobos, sur notre vie... Parfois en rentrant c'était bain de 11h ou juste trainage au bord de la piscine...

Bref. Le pied.

2012-part-2 1523-copie-1

Mes 2 Thai préférés

Mon dernier jour à Phuket est celui qui me fera toujours regretter d'être partie si tôt. Ride en scooter jusqu'à la plage avec mon coach et son petit qui venait ENFIN de m'adopter. La brise dans le visage, souhaiter que ça dure tout le temps. Une heure dans l'eau turquoise avec le gamin accroché dans mon dos à moitié en train de m'étrangler à hurler dès qu'on sautait une micro vague, à s'étouffer de rire dans l'eau...

Depuis, chaque fois qu'on s'est au téléphone, j'entends 2 choses:

- Le fils (qui ne parle pas anglais): Stéphaniiiiiie How arrrrre Youuuu?

- Le père: When do you come back?

 Vous êtes donc d'accord que September c'est bien trop loin?

 

 

Publié dans La Vraie Vie

Commenter cet article

steph 10/02/2013 21:48


Meric les filles !
Non il n'y avait pas de VietNam prévu au programme..  

Nanou 09/02/2013 02:42


D'après ce que je lis ici, ce que j'ai vu (photos splendides) et ressenti sur FB oui, c'était le bonheur, tu rayonnais littéralement. Alors c'est vrai, septembre c'est loin. Ca arrivera remarque,
mais si tu as l'opportunité de repartir plus tôt fonce!


P.S: je croyais que tu passais aussi quelques jours au Viêt-Nam, c'est tombé à l'eau?

gaelle 08/02/2013 13:14


En effet, ça parait beaucoup beaucoup trop loin !!! Sauf si tu envisages, déménagement, nouveau job là-bas ...... il faudra peut etre tout ca pour s'organiser .... En tout cas, ça avait l'air
vraiment génial .  Grosses bises et prend pas froid !!