Bon bon bon...

Publié le par Hello Stéphanie

Hier j'ai donc rencontré le père dans la famille-milliardaire-qui-part-un-an-en-Provence.

Je suis allée le voir dans ses bureaux, une clinique privée du centre-ville. Quand je suis arrivée dans ce qui ressemblait plus à un super appart super moderne qu'à une cinique, la ''secrétaire'' a pris ma veste et m'a demandé si je voulais un café. Bon.

Le père, en apparance, sympa, une bonne quarantaine. Tout se passe donc plutôt très bien...

* Petits ''couacs'' qui devrait me faire dire ''RED FLAG'' (mais pas sur le coup, putain je suis naiiiiiive).

- Le père: ''Et vous seriez d'accord pour faire du baby-sitting de temps en temps (payé en plus) ? Si avec ma femme, on veut aller un week-end à Paris par exemple ?''

Sa femme m'avait parlé de baby-siting une soirée, pas un week-end. Un week-end entier avec QUATRE gosses dont un autiste sévère...??? Heuuuuu

- ''En gros, on va vraiment être en vacances. On va se lever tard, trainer au bord de la piscine...''

Se lever tard, avec 4 gosses ?!!! Sure. Et la marmotte...

* Plus tard, je pense à, bien sûr, les googler (qu'est-ce qu'on ferait sans internet ????). Et puis j'oublie...

Entre temps une amie m'envoit un message d'alerte sur le père milliardaire. Panique.

* A minuit, je suis donc sur Google hier soir et découvre que l'homme est dans les news depuis 5 ans suite aux ouvertures TRÈS controversées de ses cliniques privées. Pourquoi ? Parce que l'individu Lambda comme vous et moi ne pourrait pas y consulter un médecin pour une simple consultation (contrainement à ce qu'ils disent). Il faut être membre et payer $4000 par AN. 

 

Bon bon bon... J'attends d'en savoir plus... En attendant, je rencontre les enfants et la thérapiste demain à priori...

Pffffffff. Du coup, j'ai relancé tous mes autres contacts pro ce matin (1. San Francisco, 2. La Louisiane, 3. Le job de prof de Français sur les routes du monde pendant 6 mois, 4. Et je viens de postuler à un poste près de Boston).

Come on someone MAKES a decision for Godsake !

 

 

 

 

Publié dans Ma vie a l'usine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

steph 21/05/2012 04:51


merci de tous vos conseils et de vos remarques :)

steph 21/05/2012 04:51


oui les filles c'est la conclusion à laquelle je suis arrivée ces 2 derneirs jours...


C quite ou double, la famille qui est super, ou alors qui abuse de la situation...


ma décision est plus ou moins :) Restons ici et attendons de voir les fruits de ces derneirs mois de recherche :)

Sandrine 20/05/2012 23:37


Brigit a en fait bien explqiué le truc.


Après, es-tu vraiment prête à lâcher ton indépendance pour te mettre au service d'une famille 24/24 avec leurs 4 mouflets ? C'est pas les classes des petits, que tu ne voyais que qq heures /
semaine, qui te faisaient criser ?

Sandrine 20/05/2012 23:34


Evidemment qu'ils vont se lever tard et glander au bord de la piscine, puisque TU seras là pour gérer les gosses. Sérieux, ça pue le plan "au pair" pourri bien caché derrière une grosse maison
cossue et les voyages qu'ils font miroiter. Et le gros risque, c'est que tu n'auras sans doute pas toute la liberté que tu souhaites pour aller rendre visite à ta famille.

Brigit 20/05/2012 15:30


Alors là, à moins d'avoir un contrat béton et le salaire qui va avec, c'est absolument le truc à fuir. d'une part parce qu'en France, la prise en charge thérapeutique de l'autisme est quasi
nulle, contrairement au Canada, donc s'ils n'embarquent pas/n'embauchent pas ici une thérapeute avec eux spécifiquement pour l'enfant autiste, mais vous seulement (qui n'êtes pas formée pour
ça et malgrè toute la bonne volonté), ça va être l'enfer. 


d'autre part parce que personnellement, je me méfie d'un job présenté comme cool lorsqu'il y a 4 enfants à prendre en charge, plus un petit secrétariat, plus des déplacements où on est par
définition dispo 24/24.


cela dit, ça peut être une famille très sympa qui a les moyens. auquel cas, ils ne devraient avoir aucune difficulté à vous montrer un contrat qui précise tout, vos responsabilités, les
coûts qu'ils prennent en charge, les horaires et les pauses, etc. si tout ceci est flou, oubliez les. sinon, s'ils sont corrects, ils trouveront cette demande tout à fait raisonnable.  


Et puis tout à fait entre nous, ce n'est pas le meilleur moment pour revenir en France où la situation économique n'est pas facile et le décalage entre une vie de gouvernante dans un
environnement très fric et le quotidien de vos proches/amis risque de vous sembler surréaliste.