And that was ... Gold :)

Publié le par Hello Stéphanie

Man, what a day...

 

Quand je suis arrivée au club à 10h, avec un café dans le bide et un repas entier dans mon sac (protein shake, salade quenoia-poulet-red beans, barres de céréales, chocolat noir, ananas, amandes, abricots secs...), j'étais surtout stressée par la pesée. Au saut du lit, je faisais 131.4 pounds, soit 2 de moins que la veille (yeahhhh, vive le sauna-hammam et la salade) mais 1.4 au-dessus de ma catégorie.

253016_10150279104605049_539350048_9281787_1018092_n.jpg

Bon on y va, ou bien ??


En arrivant à l'Oval (qui accueuillait le patinage de vitesse aux JO), tout le team, tous ventre vide, s'est jeté sur la balance (après un passage toilettes). Avec un short et la micro brassière sur le dos (trop la classe... ouinnn), j'ai expiré TOUT l'air des poumons pour passer à 131.2. Allez les arbitres ont été sympas, je n'ai pas eu à faire de la corde à sauter pendant 10 minutes dans mon coupe-vent.

De toute façon, au bout du compte, nous étions 12 filles, il a donc fallu regrouper les catégories. Les 3 plus lourdes ensemble, 4 dans la mienne, et 5 dans les plus légères.

_MG_5835.JPG

57 secondes après être descendue de la balance, je me suis donc jetée sur ma barre de céréales super énergétique (je n'avais pas mangé de barre de céréale depuis TRÈS longtemps), et tout le reste.

La pression a monté doucement, tout le club était déjà, aux premières loges pour nous encourager, observer, prendre en photo, conseiller...

Vers 14h je crois, les choses se sont emballées. Et puis ce fut au tour des filles d'ouvrir le bal.

Mes 2 premières coéquipières font un super match, l'une a le nez en sang, je n'ose pas regarder. Cela ne suffit pas, c'est fini pour elles (gros doute sur la première qui aurait du gagner ce fight). La troisième gagne son premier match, et après 30 secondes de finale, un bon coup de genou dans le bide de son adversaire et c'est fini. La médaille d'or est pour elle.

249273_10150279110775049_539350048_9281962_4732043_n.jpg

Allez, prends ça pour la route.

 

(Tout) Premier combat

Moi je suis (aussi) remontée comme une pile. Je VEUX gagner. Ma première adversaire est un chouille plus petite en taille. Push kick, punchs, et hop je me jette sur elle et la mitraille de genoux. A la fin du premier round (90 secondes), notre coach me dit de continuer à faire la même chose. Alors je continue.

La chose la plus extraordinaire c'est que TOUT le club était là à hurler des encouragements, et pourtant, pourtant, j'entendais SA voix au milieu. J'entendais crier Siiiiiiiiiix (uppercut droit) et je balançais un 6 qui allait directement ou il devait aller. J'entendais Roundhouse, j'envoyais un Roundhouse, bing, nickel. Fou.

252229_10150279110930049_539350048_9281965_8253587_n.jpg

C'est moi avec la queue de cheval de traviole.


Fin du premier match, l'arbitre lève mon bras, j'ai gagné ma place en finale. L'autre fille est un peu vénère et file. Son coach me félicite. Et l'attente reprend.

 

Finale

15mn plus tard, c'est notre tour. Cette fois, c'est autre chose, la fille est affutée, je l'ai vue, elle est méchante, elle en veut. Mais comme me dit Rey : You've crossed half the world to be here ! Moi je me dis qu'il y a PAS moyen, je VEUX l'or bordel !

252362_10150279111925049_539350048_9281986_324154_n-1.jpg

Allez, prends ça aussi, tiens.


Une enragée. Quand j'y repense, je me dis qu'il y a plein de trucs techniques que je pensais faire mais que je n'ai pas fait: Coup de pied à la tête, coups de pied massivement répétés dans la cuisse (ouh ça fait mal ça), de bons directs dans le nez... Mais comme les genoux rentraient systématiquement (et que pour gagner, les juges regardent qui DOMINE), bin j'ai pas changé la recette.

La fille s'est débatue comme une lionne, à m'envoyer des crochets dans la tête pour me faire lacher prise (d'ailleurs aujourd'hui, j'ai BIEN mal au cou, la gorge, cool quoi). Sauf que j'ai pas lâché. Je me suis pris un bon coup de genou dans le bide qui m'a déstabilisé une micro seconde (et bien fait mal) mais n'ai rien montré. Pasqu'il faut pas, le coach il a dit :).

Fin du premier round, je souffle et écoute les conseils. Oublie les push kicks, va pour les roundhouses. Moins de genoux mais des plus forts.

Deuxième round, on repart pour le même manège. Le coach adversaire hurle de ne pas me laisser la clincher, mais bon. La fille m'envoie des uppercuts de folle mais naannnnn je veux gagneeeer.

Fin des 90 secondes, Rey me dit de me préparer à une égalité (et donc over-time). L'arbitre collecte les points (des arbitres aux 4 coins) et... lève mon bras. Punaise j'y crois pas...

250595_10150279112195049_539350048_9281991_3077904_n.jpg

Mon adversaire me sert dans ses bras deux fois, me murmure ''You were fantastic'' (mouais, bin quand je revois la vidéo, ça ne ressemble à rien, ouais !!!!), son coach me félicite, et tout le club hurle. Wow. Je m'en souviendrais toute ma vie.

250377_10150279112365049_539350048_9281995_8165334_n.jpg

Là, j'ai failli pleurer.

Je sers Rey dans mes bras et vice versa, mes teammates sont là. J'ai déjà mal à la tête mais on s'en fout.

252572_10150279112760049_539350048_9282002_6137849_n.jpg

Allez tant pis on voit ma trombine. La seule trempée de sueur bien sûr.

 

Maintenant, chocolat, café et les garçons à supporter: 2 médailles d'or, 2 d'argent, 2 bronzes (en plus de deux en Or des filles).


Wow, what a day !!!

Publié dans Stéph au Sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

E. 04/06/2011 17:30



J'arrive à la bourre mais félicitations! :)



pim 03/06/2011 22:09



, plaisant le récit ! Félicitation pour le gold !



Kitof 03/06/2011 15:50



Je débarque, mais je suis fier ;) Bravo à tous pour tous ces efforts récompensés ! Récupère bien !



Nanou 03/06/2011 02:01



Oui, je suis sur FB! Alors mon prénom c'est comme toi, et le nom de famille c'est celui qui figure après le "st" dans mon adresse Email. A +!



Ivo 01/06/2011 19:56



Comme quoi le boulot, ça paie. Belle leçon de vie.


Félicitations et bonne récupération.