Service a la canadienne

Publié le par Hello Stéphanie

Le service a la vancouveroise, c'est un peu comme la construction de maisons ici, ou les relations sociales : Sur le papier, ca parait super.

Vous appelez TELUS (service telephone-internet-tele) et on vous appelle par votre prenom genre on -a-eleve-les-cochons-ensemble, on vous parle gentiment et on s'excuse platement pour vous avoir fait attendre 5 minutes. En bonne francaise, je dirais "LE reve !".

Vous appelez la banque, ou la banque vous appelle, meme accueil. FIDO (portable), idem. Ah non, pas Fido, leur service clients doit etre en Inde, je ne comprends jamais rien (comme quoi je ne parle pas assez avec les chauffeurs de taxi), je n'ose jamais les appeler.

Bref, l'accueil a la canadienne, en theorie, c'est le top du service.

En pratique, c'est-a dire quand on gratte un peu la croute du superficiel que la langue offre, on s'attaque a la vraie vie, celle ou y a des problemes. Et la, soudain, tout s'ecroule. Bienvenue au Tiers-Monde. Bienvenue a Faux-Cul's Land.

Il y a 3 semaines, on a achete une tele. Pour l'instant a part regarder des dvds et l'objet en lui meme (elle est belle...). Parce que Telus doit venir installer la boite magique. Etant donne que c'est cense leur prendre 4 a 6 heures (je rappelle que nous sommes en 2007 en Amerique du Nord), pas facile de caler un rdv. On avait fini par le fixer a la semaine derniere, jeudi. Leur Arrivee est prevue entre midi et 2. Je rentre de la gym a 11h45. Monsieur Telus est venu a 10h30, normal. Appel a Telus, super gracieuse-connasse je m'en fous de tes sourires mielleux, moi je veux ma tele (rien a voir avec le lancement de la nouvelle saison de Prison Break). Je poiraute des heures au telephone, a chaque fois, la demoiselle explose les quotas d'hyprocrisie de politesse "You know what Stephanie ?". Non, i dont know what. The only thing i know is that i've decided to stay at home my whole afternoon for you, and now, you're cancelling the apointment ! (and i dont speak about Prison Break of course).

Bref, Madame Telus-ta mere finit par me promettre 1 mois gratos et de rappeler le lendemain avec une nouvelle date de rdv. Vendredi, rien. Samedi, Cheri rappelle : "You know what, we call you back on monday morning !". Lundi, rien. Finalement Cheri rappelera, et le rdv est la semaine prochaine, soit environ un mois apres notre demande.

Truc interessant, c'est que madame TELUS 1 (aussi connue sous le surnom de "Connasse") a promis un mois gratuit mais c'est tout (Voici un ordinateur et la, tu tapes : Mois gratuit) Zappe de le transmettre a Connasse 2 et 3, car Cheri a du leur rappeler a chaque fois...

Dans la meme famille, je demande la banque. A ma derniere visite, on m'y propose un rdv pour avoir plus d'options sur ma super carte de debit (auxquelles biensur je ne comprends rien, mais "sounds good!"). On prend rdv jeudi, hier, midi. Je rentre de mon cours de Pilates (huhu), me mets a bosser, running after time a cause de ce foutu rdv. 11h05, coup de fil de la banque : "You know what Stephanie ?". Ouiinnnnnn. La conseillere qui annule le rdv a moins d'une heure. Ca, ca s'appelle du professionnalisme. Oui, mais on s'en fout, elle etait hyper polie la dame.

C'est pour cette raison qu'elle m'a rappelee 2 minutes apres pour me demander a quelle heure nous avions fixe le rendez-vous.... Alors, ca, ca s'appelle un agenda, et la, un stylo. Oui, mais attention, elle l'a fait avec la grande classe :

"Hey Stephanie ! I call you back, what was the time honey ?"

Il a fallu que j'attende le Canada pour entendre une conseillere de banque m'appeler Honey.

Des fois, serieux, ils me font peur les vancouverois.

Publié dans Vancouver Way Of Life

Commenter cet article

steph 26/04/2007 17:21

Bien vu Fab. Y a des trucs horipilants, et des trucs tellement agreables... c'est vrai, je devrais y penser plus souvent...
Miss Lulu, aux states, ils ont peut etre peur de se faire tirer dessus ? Bon ok je sors.
(blague a part, j'espere que tu vas pas a Granblend  ! N'hesite pas a venir faire un tour a Vancouver !)

miss lulu 25/04/2007 14:10

hehehe, je vais te dire un secret, c'est pas vancouver le problème, c'est le canada! je voudrais avoir un portable mais je ne vais pas le faire parce que j'ai trop la trouille que ça merde comme avec les 50 personnes à qui j'en parle et avec qui ça a merdé d'une façon ou d'une autre. pareil pour ma banque, pareil pour l'administration, pareil pour tout. c'est le canada, je ne sais pas pourquoi. ça ne m'était jamais arrivé aux etats unis ce genre de truc, probablement parce qu'ils ont trop peur des procès pour un oui ou pour un non.

Fab 25/04/2007 12:57

Excellent ce petit post. Je suis d'accord avec toi sur la pseudo politesse du monde anglo-saxon. Non y a pas qu'au Canada, j'ai vécu ça en Irlande. Cependant c'est quand même mieux que de se faire traiter comme une sous merde dès que tu téléphones à un service après-vente ou que tu franchis la porte d'une administration. Un truc de bien au Canada c'est que si ta télé avait la moindre égratignure, t'aurais pu la changer en un rien de temps et sans questions chez BestBuy, Staples ou autres revendeurs. Ca c'est appréciable.
Alors, t'as toujours pas commencé la saison 2 de Prison Break???

Arte 21/04/2007 18:03

Oui, on rêve d'un service à VRAIE valeur ajoutée : - Allo ? Bonjour monsieur, ma télé elle est ... - Hop, stop, bouge pas Jeannette, j't'arrête tout d'suite, pas à tortiller d'l'aile pour sodomiser lépidoptères ! prêts oui, liminaires non, gnaf gnaf gnaf (rire gras) , sitôt même pas dit  aussitôt fait, j'ai prévenu Lulu, poil à rien, l'est chez la ptite dame dans 10 minutes pile poil aux g'noux, faites chauffer la bière chérie, Lulu y marche pas  à l'eau plate, si tu vois c'que j'veux dire ... gnaf gnaf gnaf (rire gras), bon, j'ai une autre Simone en ligne, faut qu'j'te laisse, beauté ... t'inquiète pour la douloureuse, ... c'est compris dans l'service, poil aux ch'veux... gnaf gnaf gnaf, arrivée d'air chaud ! Le bon temps ... le rêve quoi !

Pat 21/04/2007 14:53

En language marketing, ça s'appelle "le sens du service client". Dire, faire comprendre et incidieusement faire croire, que le client est LA préoccupation principale ! Au détriment de quoi ??? Du principal peut-être ? Ce pour quoi on a payé ?!...
Certes, certains en font plus que d'autres...