40 degrees later...

Publié le par Hello Stéphanie

Ah Toronto...

Toronto and its heat. HEAT. 40 degrees. Sunburn. A city where shopping is madatory every 30 minutes if you don't want to pass out because of the heat or get sunburnt.

 

J'ai déboulé dans la ville avec plus de 2h de retard vendredi soir, merci les orages qui empéchaient mon avion de décoller... L'aéroport de Toronto est LOIN du centre-ville, et le rejoindre en taxi coûte un rein. Bonne idée de partager avec qqn de la queue. Arrivée en ville, je vois qu'il fait presque 30 degrés dehors.  30 degrés à 1h du matin, c'est un peu violent.

Mais c'était bin le fun. Après avoir passé 3 semaines dans une petite ville, ce fut un peu bizarre de vadrouiller dans une énorme ville come Toronto, mais quest-ce que c'était sympa... J'y avais mis les pieds une seule fois, en 1999. Y a 13 ans et cela ne me rajeunit PAS du tou.

Petite ballade sous une chaleur accablante. Toronto a gardé de belles briques rouges, des quartiers hippie, construit des gratte-ciel à tour de bras et vend des jus de fruits frais à tous les coins de rue. On peut toujours fumé sur les patios, et y a même des Velib.

Vers 18h, je retrouve mon ami Gui. et on part se poser à une terrasse au bord du lac, histoire de se siffler un ptit verre tranquillou, quand on va se prendre une averse historique, de plus de 25 minutes qui non seulement innonda la terrasse, ruina les repas laissés sur les tables quand tout le monde est parti s'abriter, écroula un moitié les parasols devenus inefficaces et nous glaça.

DSCN2153-copie-1.JPG

Trempés jusqu'aux os, mais quelle rigolade. Il a donc fallu se réconforter en rentrant. Hop la bouteille de rouge sifflée à 2 avec un peu de fromage, et direction une colocs de (beaux) gars, puis pub et boite.

Toronto c'est aussi la ville ou mon ancien bon copain D (et accessoirement, friend with benefit y a qqs années) vit depuis presque 2 ans. Alors quand il m'a dit qu'il serait ravi de me voir, aprés 2 ans, c'était la bonne nouvelle. Et comme Gui. me souffla en descendant du taxi à 2 ou 3 heures du mat, what happens in Toronto stays in Toronto.

 

J'ai mitraillé de photos les locaux et les murs de la ville en argentique. Les filles fashion, les gamins cherchant l'air sur les bouches de métro,  les dandys, les granolas, les boutiques hippies et les vendeurs de fruits...  Et la question que j'avais en tête en arrivant m'a occupée tout le week-end et continuera jusqu'à ce que je trouve une opportunité, ou pas: Alors... Toronto next?

 

Could be.

Publié dans J'adOOOre

Commenter cet article

Nanou 28/07/2011 21:11



Et euh...Dejan?



sandrine 27/07/2011 20:04



Rhoo ! Sérieux, Steph, faut qu'on parle, là !!!



steph 26/07/2011 09:14



Steph, mdr ! Arghhhhh.


Nanou, pas grand chose en fait, retoruvaille, sorties, pluie et soleil, du fun en ville.



Steph.C 26/07/2011 07:39


Ouais dis, c'est quoi le fuck about Toronto ?


Nanou 26/07/2011 02:45



Oh, j'aimerais savoir!!! Donc, Toronto could be your next home? WHAT has happened in Toronto?....