2 ptites semaines et puis s'en vont

Publié le par Hello Stéphanie

Bon bin voila. L'appartement s'est vide en a peine une heure, soudain les valises etaient pretes, il etait l'heure de partir et deja les larmes etaient au coin des yeux.

Et puis ce foutu aeroport. Les derniers calins, petits mots doux, et c'est l'heure. Et puis, pour la premiere fois, les yeux de mon pere qui brillent, petit detail qui suffira a ouvrir les vannes de ces dernieres semaines ou se sont cumules stress, fatigue, accrochages, et maladie (je me traine une enorme bronchite depuis 1 semaine, gene j'ai fume 3 paquets de clopes par jour pendant 20 ans). Et puis, cette espece de froideur devenue quasi quotidienne (a moins que je me fasse des films) du Cheri, pas sa main chaude dans la mienne, pas un mouchoir tendu, un calin. Demerde toi avec tes larmes et ta famille.

En meme temps, je suis arrivee ici seule, preparee et motivee pour me debrouiller seule. Alors quoi ? C'est pas un petit caca nerveux qui devrait me ralentir ? Bin si. J'avoue que ce soir, j'ai bien pense a rentrer au bercail. J'aurais ete bien au chaud, dans ma chambre sous les toits, au telephone avec une amie.

Et puis, y a quand meme une ptite voix qui essaie de se faire entendre. Respire, profite, arrete de cogiter. Et puis de toute facon, j'avais rompu avec La NPE, hors de question de la revoir.

 

Commenter cet article

Sandrine 22/08/2006 18:26

De rieeeeeeeeeeeennnnnnnnnn ! :^)

steph 22/08/2006 16:51

merciiiiiii
(Anne, c'est lui qui me les avait refile a la base !!! Sauf que moi, ca s'est empire, lui, c'est parti. Ouiinnn)

Sandrine 22/08/2006 08:51

Courage Steph ! Essaie d'oublier la tristesse du départ de tes parents, et garde uniquement la joie et la patate qu'ils t'ont apportées pendant ces 2 semaines ... Pour le reste ... wait & see ...

Anne 21/08/2006 22:01

Heuuuu... je me mèle peut-être de ce qui ne me regarde pas mais peut-être que Chéri ne veut pas attraper tes microbes...c'est tout...
Bon courage pour tout !!

Gajulie 21/08/2006 20:16

Allez Steph, comme tu le dis, c'est de passer du tout au pas grand chose qui est difficile... Avec le temps la mélancolie s'estompera, la vie reprendra son cours, avec tes activités, tes sorties, tes visites...Je dis "tes" et non "vos" car tu dois penser avant tout à toi et à ton bien être, avec toutes les décisions que cela peut engendrer...Allez, je t'envoie un gros rayon du soleil radieux de Montpellier