A y est !

Publié le par Stéphanie

Bon, bin voilà, ça, c'est fait.

Je parle juste du concours que j'ai passé aujourd'hui, le concours de professeurs des écoles. Celui que j'avais décidé de passer un jour de bonnes résolutions, genre en décembre ou en janvier (sûrement un dimanche).

J'ai du commencer à "réviser" un peu y a deux mois je crois bien. J'avais du bouquiner deux-trois trucs que je me suis empressée d'oublier. Pi sinon, j'ai vraiment commencé  à réviser samedi. Devant Sous le soleil (je m'en souviens bien parce qu'il pleuvait dehors).

En fait, j'ai révisé quelques bases de math, mais vraiment, pfff, réapprendre les théorèmes de Thalès, de Pythagore, les fonctions affines, les aires et les volumes...euuuuuh... Pouah, autant de trucs prise de tête que j'ai survolés. En fait, j'ai surtout bouquiné les stratégies utiles pour le jour du concours. Comment procéder, ce qu'on attend de nous, etc etc.

Bin finalement, ce me fut bien utile.

   

 9h - Début de l'épreuve de math.

 

9h15 - Je suis entrain de prévoir ce que je vais faire cet après-m' à la place de l'épreuve de français ("tiens si j'allais chez le coiffeur ?"), je me dis qu'attendre 1 heure pour sortir, c'est vachement long, je repense à ma liste de propositions, je me marre en repensant à ma msn-discussion avec Seb. hier (t'avais fumé quoi Seb. ???), et surtout, je me dis : "Mais kes ke je fous là ?!! J'y comprends rien euuuh. Pourquoi les autres, i zécrivent déjà ??" (bon en fait, sur 18 dans ma salle, on était que 7 filles, et c'était partout pareil, même à Grenoble où ma soeur le passait).

Mais j'ai horreur de cette sensation. L'impression de ne pas être à sa place, d'être nul-le. Je me dis que ça va m'enfoncer plus qu'autre chose, cette impression d'arriver à rien.

9h20 - Bon bin, y  a pas de raison que je n'y arrive pas, je m'attèle donc à la résolution d'un problème avec des masses volumiques, des aires, des machins et bidules. J'essaie, j'essaie, mais il doit me manquer un maillon de la châne, genre une formule (le raisonnement est là, c'est con).

Bon, je passe ensuite à toute la partie Pédagogie, et là, ça va déjà beaucoup mieux. Les choses me paraissent bien plus logiques, voire évidentes parfois. Mais bon, j'ai expliqué tout ça avec mes mots de linguiste (ce qui m'a drôlement aidée d'ailleurs), ce n'est peut-être pas vraiment ce qu'ils attendaient...

14h - Français. Là, ça se passe pas mal. Synthèse de quatre documents sur la lecture, analyse de méthodes de lecture, etc. Mes acquis de mes années de sciences du langage me sont à nouveau bien utiles, la synthèse des documents me semblent être du pipi de chat à côté de la rédaction de ma thèse. Mais toujours le même problème : probablement pas ce qu'ils attendent à l'IUFM...

Enfin, bon, suis un peu rassurée, mon cerveau fonctionne toujours bien, et je sais toujours relativement bien écrire.

J'ai plus qu'à attendre la prochaine date du concours qui me botait bien en janvier (mais dont j'avais loupé la date d'inscription, à cause du site du ministère qui n'était pas à jour), Educateur de la PJJ, et à le bosser :-)

Et j'ai plus qu'à attendre les résutats de ce concours, que je rigole un peu (c'est mi mai).

En attendant, demain, je retourne à l'usine au centre social.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
merci Sandy !<br /> je ne connaissais pas ton blog, je vais aller voir ça ;-)<br /> à bientot
Répondre
S
J'ai regardé quelques articles de ton blog et j'aime bien ta façon de raconter tout ça.<br /> Je garde l'adresse de ton blog.<br /> A plus<br /> sandy
Répondre
S
mdr<br /> bac + 28 ???? putain, j'aurais pu continuer alors !!
Répondre
C
Moi rajouter ? euh...<br /> Pierre, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. Ce n'est pas "mal finir" d'avoir fait bac+15 et prétendre à un emploi qualifié de bac+3. Le tout c'est de se sentir à sa place, sans décalage au niveau professionnel et humain. Si ça se trouve Steph' peut plus s'épanouuir en devenant instit' qu'en se retrouvant ds une boite de chez pas quoi qui recrute à bac+28.<br /> Qui a dit que j'exagerais ?
Répondre
S
non mais je sais bien Pierre, c'est surement un peu pour ça que je ne l'ai pas bcp bossé ce concours... pask ça me blaz ! Enseigner à la fac, si j'ai la qualif l'année prochaine pê, et surtout s'il y a des postes (cette année 3 dans ma spécialité).<br /> AAAhhh ? tu as des pistes pour moi ? ça m'intéresse :-)<br /> Pour Cendrillon > il n'y avait biensur pas de critique de ce fabuleux métier par Pierre, mais je me doute bien que tu en as rajouté un petit peu ;-)<br />
Répondre