Libere la Pouf qui est en toi.

Publié le par Hello Stéphanie

Hier, au nom de la recherche, j'ai assiste a une de mes pires soirees vancouveroises. Bien evidemment, ce commentaire est completement subjectif puisqu'il y a surement des gens qui ont trouve ca bien/super/drole/efficace/vrai ou whatever.
Moi j'ai juste trouve ca pathetiquement pas drole.
Bon d'accord, certaines conditions ont fait que je n'ai pas pu apprecier cette soiree a sa "valeur" ($60 si on vient seul, $40 si on vient a 2, pour 3 petits fours. Heureusement j'ai pas paye) :
- J'etais venue accompagnee d'un pote, ce qui a pu fausser les donnees.
- Je n'ai jamais ete une adepte des rencontres organisees, rien de plus "refroidissant" a mon humble avis.
- ET surtout, je ne suis pas du tout interessee par rencontrer quelqu'un.

Anyway.
Hier soir, je me suis tapee une soiree de dating pour mon article Special ST Valentin pour l'Express du Pacifique. Je suis donc a fond depuis une semaine, sur pourquoi Vancouver est un lieu impossible pour rencontrer qqn, pourquoi pourquoi pourquoi, et quels sont ces moyens qui cartonnent grave pour rencontrer des gens du sexe oppose.

Mercredi, j'ai ainsi interviewe un coach, qui, pour $100 de l'heure, vous dit ce que j'ai pu moi-meme observer ces 3 dernieres annees. Je devrais penser a me reconvertir tiens.
Ainsi, Vancouver est LA ville ou il est le plus difficile de rencontrer des gens, dans tout le Canada, voire l'Amerique du Nord. Decooonne, j'avais pas remarque.
Et pourqwaaaa, heiiin pourqwaaaa ? Pasque les (un certain nombre) gens pensent qu'ils sont a LA (ou NYC, la, franchement, je comprends pas), et ils ont donc une HAUTE estime d'eux-memes (decoooonne). Et donc, ils pensent qu'ils meritent mieux, et qu'ils trouveront toujours mieux ailleurs. En plus, ils sont surtout interesses par ce que tu peux leur apporter (What do you do ????).
Et pi un jour, a 35, 40 ans, ils se rendent compte que bin nan en fait, ils sont toujours tout seuls, et hop ils font voir un coach, vont a des speed dating ou wherever.
Ajoute a tout cela, les gens sont en permanent show, mais ont peur. Specialement les mecs, qui ont peur de se prendre des rateaux tout simplement (pas bon pour l'ego). "Ils ont peur d'etre rejetes". Du coup, personne ne fait le premier pas, et on y sera toujours en 2024.

DOnc hier soir, je me suis tapee une soiree comme ca, dans la joie et la bonne humeur, que j'avais pas envie d'y aller, mais pas du tout envie.
Et j'avais surtout treeees envie de partir apres les 30 min de show de l'organisateur, qui n'a parle que de cul, en expliquant aux filles qu'il fallait liberer la "sal***e" qui est en elles et attaquer.
J'ai trouve ca telleeeement debile... mais malheureusement, ca a aussi fait du sens... Ici, les filles sont Docteur Jekill et Mister Hyde. Suuriantes et proprettes la journee, et habillees comme des poufs le soir.
Ca a fait rire tout le monde que les femmes soient qualifiees de "slut" ou "bitch", moi j'avais envie de vomir.

- Qu'est-ce que t'as l'air conne ma vieille.
- Toi-meme la Pouf. Shut up and smile.


La cerise sur le gateau fut quand ont ete elues les 2 poufs reines de la soiree, en l'occurence Bimbo 1 et Bimbo 2, la palme revenant a Bimbo 1 qui a eu un succes fou toute la soiree, et qui illustre bien le propos de ce genre de soiree :
Habillee avec un bout de tissu en guise de jupe, et des bottes a la Julia Roberts dans Pretty Woman, une chevelure teinte en blonde platine, moche et hysterique.

La grande classe vancouveroise quoi...


Publié dans Vancouver Way Of Life

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article