Le jour ou j'ai parle russe (ou comment j'ai medite)

Publié le par Hello Stéphanie

Ma premiere experience canado-mystique (enfin presque)

I love Vancouver. That's all. I'm in love with this city when i spend nights or even weeks like these last days... Pic nic on the beach, sunny days, and russian parties.

J'aime Vancouver pour tous ces moments la et pour plein d'autres. Bien sur, il y a des dizaines de petites choses francaises qui me manquent, au dela du strictement materiel (oui je parle bien de fromage et des ravioles). Les repas avec mes parents, le shopping avec ma soeur, les pic nic avec mes cousines, mes meilleures amies, les soirees Open bar avec les copains, le cafe theatre, les aperoblogs (pour les sans amis comme moi). Et puis, on trouve, ailleurs, d'autres choses, differentes. On se demande meme parfois comment on a pu vivre sans, avant. Comme si cela avait presque toujours fait partie de nous, quelque part. Mais c'est juste qu'on avait autre chose, ailleurs.

Donc voila. Ma vraie premiere experience meditationnelle (mmm j'invente, soyons fou) a eu lieu en fait jeudi, quand, pour cause de grande tension (due a une espece de ptite conne etudiante m'ayant raccroche au nez), je suis allee courir, et que je me suis ensuite assise en tailleur dans l'herbe fraiche, face a l'ocean et que j'ai ferme les yeux pour profiter des derniers rayons de soleil... Quand je les ai rouverts, la mer et le soleil etaient ecore la, et une larme a coule, d'apaisement.

Bref. On en arrive (enfin) a vendredi, cloture d'une semaine intensive de boulot. Virginie, une super copine du boulot (merci Benoit ;) ) me propose THE soiree typique Kitsilano (LE quartier post hippie et des plages, mon probable futur lieu d'habitation). A Russian Party ! Youhoo, a nous la vodka et la polka ou je ne sais quoi. Ah non en fait pas du tout. Deja, ca commence bien, ils ne vendent pas d'alcool. Qu'a cela ne tienne, on boit qqs verres avant, a la terrasse d'un  bar. Nous partimes 6, nous arrivames 3 au Russian Community Center. Le lieu ? Une sale composee de trois pieces rebaptisees par moi : The Barefoot Dance room. Autrement dit, on danse pieds nus ET seul-e sur les rythmes techno-mystiques d'un dj. The Talk Room, vide en l'occurence. Et le meilleur pour la fin, the Quiet Room, lieu de perdition meditation. En fait, la scene est amenagee avec des grands matelas gonfles, des grands tissus, et un homme au Didgeridoo.

On deboule donc la, avec Virginie et un de ses amis, Alexander. Le mec typique ici : L'armoire a glace. Et le voila qui se lance dans une danse mystico-deglingee, comme tout le monde quoi. Virginie et moi ecroulees de rire (oui bon, fatigue + fin de semaine + 2 cidres + pas mange = 2 filles qui ricanent). S'en est suivie une soireee completement 6eme dimension. Les gens dansent pieds nus, sont dans leur bulle. Le clou du spectacle, un mix Ben Laden-Rabbie Jacob torse nu, dansant comme un fou (genre youhooo c'est vendredi, je me lache !!) tout autour de la salle. J'en ris encore.

On est aussi alles tester la scene. On s'est allonges sur les matelas, on a laisse notre esprit et corps partir et le monsieur est venu jouer du Didgeridoo autour de nous, il est meme venu poser le bout de l'instrument sur nos cranes puis nos ventres, envoyant tout un flot de vibrations dans le corps... Wow... On s'est aussi masses :-) Virginie etant massee par moi, moi meme etant massee par Alexander. Apres, on a change. Apres, on a failli s'endormir sur les matelas tellement on etait bien (manquait plus qu'un narguile ou un truc du genre...).

Pi le grand moment de la fin est arrive. On a du faire une grande ronde. Le monsieur au micro a remercie tout le monde, en parlant doucement, comme ca... On a ferme les yeux. Moi j'ai recommence a me marrer. Punaise, pense a un truc triste, je sais pas quoi. Mon chat qui me manque, mon australien loin, la guerre dans le monde, les prochaines elections presidentielles en France (ah oui, ca, c'est triste). Pi les gens ont commence a dire des mots, comme ca.

Et la, mes amis, c'etait tout simplement... Y a pas de mot. Flow, Truth, music, Peace... Tout y est passe, meme les soupirs genre "Chuis trop bien" : Aaahhhh... Le premier soupir, je dois dire qu'on s'y attendait pas. J'ai vraiment du pense a un truc TRES triste pour pas rigoler. Surtout que je sentais Alexander a cote de moi qui devait, lui aussi, faire des efforts surhumains, et j'entendais meme Virginie a cote qui pouffait. Pi Alexander a balance un "Love" en me serrant la main (heureusement que Virginie m'avait prevenue juste avant que javais un ticket). Il voulait a tout prix que je dise qqchose, mais franchement, a part Pouet Pouet, je voyais pas .

Pi on est sortis. On a rigole 10 mn comme des cons devant la porte. Je crois qu'on avait passe une super soiree zen, les nerfs nous lachaient. On a ensuite marche, et imagine toutes les grosses conneries qu'on aurait pu balancees dans la ronde... Bon Ok, ca volait pas haut... Genre Proouuttt (ooops sorry), genre "Fuck" (oops Fac) etc etc.

Bin malgre tout ca, 1-J'en connais pas des masses de gens qui auraient joue le jeu comme ca. 2- C'etait tres typique, et ca nous a fait un bien fou...

 

 

Publié dans Le Jour où...

Commenter cet article

steph 08/05/2006 22:48

et non rien de tout ca... mais c'etait ... interessant. Se voir soi, sous un autre jour, et decouvrir les autres differemment... on apprend bcp comme ca... ca fait reflechir.

Vincent 08/05/2006 20:22

Mdr! Y'a que toi pour aller te fourrer dans des coups pareils ;-)Le Rabi Jacob dansant aurour de la salle, j'aurai bien vouler la photo, tiens! Mais bon, tu ouvres en nous allechant avec le mot "Russe" (j'y suis tres sensible, moi) et paf, plus rien. Decevant, parce que moi, je m'y voyais deja, la vodka, les jupes longues, la gent feminine roucoulant son language extraordinaire, les coeurs de l'Armee rouge, Plaine ma Plaine. J'ai failli m'exclamer: "Ca y est, on a les droits!" ;-)

Lou 07/05/2006 13:44

hihihi, elle m'a bien fait rire ta note.
J'adore les exemples des trucs tristes avec les élections presidentielles à la fin. Et j'imagine trop bien le fou rire post zen attitude une fois sortis !
ahhhhh. j'aurais bien aimé participer !
bises

Sandrine 07/05/2006 11:59

Comme quoi, même si c'était très drôle, ça a atteint son but, piske t'es ressortie toute détendue .... Pouet !