Vive la France, vinte sur vinte

Publié le par Hello Stéphanie

J'aurais aime etre accompagnee durant ce grand moment de poesie cet apresm, mais nan, j'etais seule (ouiiiiinn).


Aujourd'hui, c'est lundi, c'est raviolis, oui, mais c'est aussi un jour ou j'ai pas ecole, nananereuh. Demain, c'est Remembrance Day, le jour du souvenir, et on rigole pas avec ca. On y va de son petit coquelicot au revers de la veste, en souvenir, a la lecon d'histoire a l'ecole, en passant par le spot tele sur la Guerre et le 11 novembre (the 11th hour, the 11th day of the 11th month... serieux, vous saviez vous que la guerre a cesse a 11h le 11/11 ??!!! Je me demande si c'est pas truc memo technique pour les gens se souviennent ici...). Bref, on m'a meme demande, la semaine derniere, si je pouvais chanter O Canada en francais, a l'ecole. Oui bien sur et pourquoi pas en maillot de bains tant qu'on y est (booh la maitresse en maillot... ok je sors).
Apres, on m'a dit "Alors l'hymne francais peut-etre?". De mieux en mieux. Je me voyais bien chanter la Marseillaise a des petits de 4 ans. "Miss Stephanie, what does it mean, Etandard sanglant ?". "Bin si tu veux, c'etait la guerre, on les a tous massacres, alors le drapeau il est devenu tout rouge, tout plein de sang".
Ca aurait ete plus facile si le 11 novembre, ca tombait pour Halloween, on aurait pu faire une thematique Sang, mais la...

Bref.
Tout ca pour dire qu'apres etre restee enfermee 24h (oui comme j'etais cres malade, je suis allee chez le docteur qui m'avait conseille des trucs que t'as besoin de faire 12 ans d'etudes pour les savoir : Reposez-vous, buvez beaucoup... de the, d'eau hein, bref restez a la maison. Donc take-out food ou delivery. Je n'ai pas compris en quoi me faire livrer de la bouffe immonde par le chinois du coin allait m'aider a aller mieux, alors a la place je me suis fait une soupe maison), 



Donc j'avais besoin d'air et je suis donc partie sur West Broadway faire un petit tour, chez le bouquiniste, et l'epicier europeen du coin. Le coin des immigres j'en suis sure. Ca sent bon les olives, le fromage, la charcut, les epices. On y trouve tout plein de choses d'Italie, de France, et surtout d'Allemagne. J'avais decide d'acheter du chocolat pour Davy Crockett (nouveau nom de code pour mon Allemand dans le Yukon). L'autre fois, j'avais deja achete du chocolat, mais le hic, hum hum, c'est que j'en ai bouffe la moitie avant d'arriver jusqu'a Dawson. Maintenant, j'achete au dernier moment, et j'envoie direct par la poste.


J'entre dans la boutique et repere une tete au rayon charcut qui me dit qqchose... Mais oui je le reconnais, il a la tete de ...francais ! A ce moment-la, il passe commande : "Too undrrreds grrrammeS ov am". Pas d'erreur, un french. Un pote de la caissiere en l'occurence, qui, avec un accent phenomenal, que je me suis crue dans un mauvais remake de Bienvenue chez les Ch'tis, a Vancouver, l'interpelle de sa caisse.
Moi tout de suite, je bloque, surtout que c'est pas vraiment le genre des caissieres ici... Ici, c'est plutot du genre Hyper poli : "Comment ca va aujourd'hui ? La forme ? Vous avez trouve tout ce que vous vouliez ? Vous avez bien fait caca ce matin ? Vous avez besoin d'aide pour vos sacs ??
Elle passait les articles en caisse tout en racontant sa life au jeune rayon Jambon :

- HE ! T'se pas qwa ?! J'me suis fait enculer d'une semaine de boulot par mon boss !!

J'ai failli en lacher mon chocolat. Je suis restee plantee devant le Toblerone, comme deux ronds de flanc, la bouche grande ouverte.

En pleine boutique, en train d'encaisser un client... (et le suivant etait francais, pas de bol, mais elle a pas tilte).
Et la vala ty pas qu'elle continue, en langage jeune, donc j'ai eu du mal a suivre mais bon :
- Tse, j'ai pas signe d'contrat lo/la, et mon boss, il a dit, bin la premiere semaine, c't'tait training alors pas paye....
- Ah oue ?
- Biiin nan ! Du coup, et blablabla....

Quand ce fut le tour du client franco qui, en bon vancouverois avait avec lui un sac a provision ecolo, elle lui fit remarquer :
- Ptain, les gens des fois, i d'mandent des sacs pour 2 trucs la, serieux !

Enfin, je regrette pas le detour, Je pense meme y retourner avec un-e copain-e francais-e, juste pour rigoler. Ah, la jeunesse PVTiste, qui n'a pas encore realise qu'on parle aussi francais a Vancouver.

Bref, c'etait mon grand moment que je me devais de partager avec quelqu'un.
Danie Boune a du se retourner dans sa tombe. Moliere aussi.


Publié dans Vancouver Way Of Life

Commenter cet article

Nanou 13/11/2008 04:43

Trop classe ton rayon charcut' lô!

stephanie 12/11/2008 17:16

Vinvin, bisous aussi :)Laurence, nannn ?! C'est pas la Petite France vers Robson ? Je n'y suis pas retournee depuis des lustres, mais c'etait bon :p

Laurence 12/11/2008 15:16

Retournes y vite, parce qu'elle ne devrait pas passer le cap de la période d'essai Ça me rapelle une crêperie de mon coin, que j'aime beaucoup pour sa cuisine, mais où je ne suis pas retournée depuis que j'ai du subir pendant tout un repas, les commentaires d'un cuisto et d'un serveur français : "Oh putain, A (la serveuse québécoise) elle est bonne, je me la taperais bien." "Ouep elle a un beau petit cul, mais elle se prend pas pour de la merde."... Et autres délicatesses. J'ai du mal parfois à croire qu'ils ne se rendent pas compte.

Vinvin 12/11/2008 03:24

Vinte sur vinte ? Me voici. Je t'embrasse.